Foires

boot Düsseldorf : du petit navire au superyacht

Dernière mise à jour: 14 janvier 2020

Un jour brumeux de novembre 1969 à Düsseldorf, Fischerstraße : début de l’histoire à succès de la boot Düsseldorf. 34 000 visiteurs affluent pendant les six jours du salon dans le hall ; la boot est née. Kurt Schoop, le chef du salon, réussit un coup de maître en accueillant à bord Horst Schlichting, le journaliste expérimenté, spécialiste des bateaux, et fonde le premier salon nautique à l’intérieur du pays. En tout, 116 exposants venus de sept pays prennent part, mais les habitants de Düsseldorf sont enthousiasmés par l’offre que propose « leur » NOWEA (Nordwestdeutsche Ausstellungsgesellschaft), comme s’appelait alors le salon. À l’époque, voir des bateaux dans un hall d’exposition était une véritable sensation. L’année suivante, on note la présence de 183 entreprises de 25 pays sur une surface d’exposition doublée, et la demande des constructeurs s’accroît considérablement dans les années qui suivent. Dès le départ, la boot exerce une véritable attirance sur le client et éveille l’intérêt des médias. La deuxième année du salon, le ministre de l’intérieur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Willi Weyer, est le parrain de la boot.

Depuis 1972, l’année du déménagement sur le nouveau et ultramoderne parc des expositions au nord de Düsseldorf, à proximité directe de l’aéroport, la boot à lieu chaque année. Elle est donc la première manifestation de l’année et le salon de départ de la nouvelle saison. Sa durée passe à neuf jours, avec deux week-ends, ce changement inspirant le plus profond respect, tant aux exposants qu’aux visiteurs. 307 exposants de 41 pays accueillent 85 751 (!) visiteurs sur leurs stands et une superficie de 50 000 mètres carrés. Pour la première fois, un bassin à régate de grandes dimensions est construit pour les amateurs de voile. Dans le hall, les enfants et les débutants peuvent s’initier à la voile.

/fr/bannerGXI.png

La boot s’avère une véritable faiseuse de mode et présente dès 1973 les premières planches de surf au salon.

En 1974, la boot découvre l’attrait des régates d’été et entame un partenariat avec la traditionnelle Travemünder Woche.

1976, année des jeux olympiques d’été de Montréal, est aussi celle de la naissance des partenariats entre pays. Le Canada est le premier pays partenaire de la boot.

En 1977, le partenaire est la Grande-Bretagne, un pays de navigateurs riche en traditions, et la boot fait un nouveau pas de géant avec 208 000 visiteurs.

Après dix années de succès de la boot et une augmentation rapide des nombres de visiteurs et de la surface d’exposition, l’étincelle provoquée par le sport de plongée, de plus en plus apprécié, enflamme également la boot. À l’occasion du 10e anniversaire du salon, l’entreprise Preussag AG de Hanovre, construit la fosse de plongée de la boot. Le pays partenaire est, cette fois, l’Italie.

En 1980, « Big Willi », le collègue le plus costaud du salon, arrive sur le parc des expositions et se charge depuis cette date du transport par grue à la boot. Des bateaux d’un poids allant jusqu’à 100 tonnes peuvent être sortis du Rhin par le pont roulant géant, de couleur orange, qui lui-même ne pèse que 84 tonnes.

1981 : première visite royale à la boot : le prince Henrick du Danemark représente son pays au salon.

Avec « boot Düsseldorf – Ahoi », une propre chanson est consacrée en 1983 à la boot. Günter Bockelmann, le « Hein Mück de Bremerhaven » (Hein Mück est un personnage emblématique de la ville de Bremerhaven), compose la chanson de marins et la chante pour la première fois en 1983, sur le voilier quatre-mâts « Passat », à l’occasion de la Travemünder Woche. Un disque vinyle 45 tours est publié lors de la boot 1984.

Seconde visite royale au sommet en 1985 : Juan de Bourbon Conde de Barcelona, plus connu comme le père de du roi Juan Carlos de l’époque, se rend à la boot pour l’Espagne, pays partenaire cette même année.

Une figure glamour du tout Hollywood visite la boot en 1987 : Melina Mercouri, comédienne et, à l’époque, ministre de la culture hellénique en exercice, représente le pays partenaire de la boot et baptise le yacht à voile « Container » avec lequel Udo Schütz remportera plus tard la Coupe de l’Amiral.

Et, une nouvelle fois, une personnalité royale est invitée à la boot : le prince Harald, actuel roi de Norvège, représente en 1988 le pays partenaire à Düsseldorf.

La branche de la plongée se sent entre-temps tout à fait chez elle à Düsseldorf et Hans Hass, le pionnier du film de plongée et de la recherche sous-marine fête son 70e anniversaire à la 20e édition de la boot en 1989. La boot commence à s’engage pour la défense de l’environnement. Le prix Willi Weyer pour la protection de l’environnement, doté de 28 000,00 D-Mark, est pour la première fois décerné. Le pays partenaire est, cette année-là, l’Autriche. Hans-Joachim Kulenkampf, présentateur de télévision culte et Autrichien de cœur, est l’invité du salon, et le célèbre artiste autrichien, Friedensreich Hundertwasser, peint une voile brigantine pour la boot. Celle-ci est mise aux enchères en faveur de la maison du parc national du World Wide Fund for Nature (WWF) de Wilhelmshaven et vendue 50 000,00 D-Mark. Le président de la fondation du WWF, le prince Bernhard des Pays-Bas, reçoit personnellement le chèque avec le don.

En 1991, l’Italie est le pays partenaire et offre au salon un cadeau tout à fait extraordinaire. Les sons incomparables du violon original du grand virtuose Niccolò Paganini, du musée de Gênes, accompagnent l’ouverture du salon. Avec le Jongert 2900 S, un yacht à voile de 29,40 mètres et d’un poids de 90 tonnes arrive pour la première fois au salon.

Puis à nouveau du sang bleu à Düsseldorf : en 1992, le troisième fils de la reine d’Angleterre, le prince Edward, représente la Grande-Bretagne, le pays pour la deuxième fois partenaire de la boot. Rollo Gebhardt et Angelika Zilcher, revenus de leur dernière circumnavigation, présentent leur « Solveig IV » et s’engagent dans une campagne médiatique de grande envergure pour la défense des dauphins. Un jalon en matière d’actions en faveur de la protection de l’environnement et des océans à la boot.

Les 25 ans de la boot Düsseldorf sont fêtés comme il se doit : la Principauté de Monaco, le « joyau de la Côte d’Azur », est partenaire de la boot. Le prince Rainier fait cadeau au salon d’une ancre historique du 18e siècle, laquelle a toujours sa place aujourd’hui au centre du parc des expositions, sur le rond-point devant le hall 4. L’hebdomadaire « Aktuelle Sportstudio » de la chaîne ZDF fait halte à Düsseldorf et accueille des invités illustres comme le prince Albert von Monaco, peu avant qu’il ne prenne le départ pour la compétition olympique de bobsleigh de Lillehammer en Norvège, la championne du monde de surf Sabine Müller et les gagnants de la Coupe de l’amiral 1993. La flamme olympique fait elle aussi le détour par Düsseldorf et transmet le salut olympique aux exposants dans les halls. Hans Hass fête son 75e anniversaire à la boot et son concurrent, Jacques-Yves Cousteau, rend pour la première fois visite au centre de plongée de la boot.

En 1995, la boot devient un véritable lieu de rendez-vous des personnalités et son côté glamour fascine : le roi Albert II de Belgique s’y trouve, en fait, incognito, mais il est bien entendu reconnu et se réjouit des photos prises à l’occasion de sa visite dans les halls d’exposition. Jimmy Cornell, auteur de livres sur la voile, présente son best-seller « Routes de grande croisière ». Les circumnavigateurs Wilfried Erdmann, Rollo Gebhardt et Burkhard Pieske sont présents, au même titre les surfeurs de classe mondiale et stars de la scène Robby Naish et Björn Dunkerbeck, le plus grand nageur allemand Michael Groß est à bord, tout comme le comédien Dieter Krebs et les stars du hit-parade Heino et Howard Carpendale.

En 1996, le Brandebourg et le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, deux pays de la Fédération appréciés en matière de sports nautiques, sont pour la première fois partenaires de la boot. Un record de 1 607 exposants est atteint. Le roi des Belges est une nouvelle fois invité comme simple visiteur.

Si la boot ne fête aucun jubilé en 1997, c’est quand même le 50e anniversaire de la Messe Düsseldorf. Cet événement est également fêté comme il se doit à la boot, le premier salon de l’année du jubilé : les enfants dont c’est l’anniversaire et qui sont accompagnés peuvent entrer gratuitement, la Grande Canarie, paradis du surf et île partenaire de cette année met en loterie un voilier Dether d’une valeur de 70 000,00 D-Mark. L’engagement pour l’environnement est également une fois encore le point fort du salon. La manifestation inaugurale de l’« Année des récifs » a lieu à la boot. Pour la première fois, le hall est réservé pour un Super-Yacht Show à forte participation internationale. Dans l’optique des Jeux olympiques de Sydney, la coopération du Kunststoff-Industrie-Verband (association de l’industrie plastique) avec le Deutsche Seglerverband (fédération allemande de voile) et le Deutsche Ruderverband (fédération allemande d’aviron) devient officielle.

L’« Année des océans », sous le leitmotiv « Les océans, un héritage pour le futur », une fois encore un thème intéressant sur l’environnement, Lisbonne et l’EXPO 98 sont partenaires de la boot. Sept gros yachts de plus de 25 m de longueur sont envoyés à Düsseldorf. Le plus imposant d’entre eux est le légendaire « Golden Eye » de 35,5 mètres. Lors de la tentative de le sortir du Rhin, une des sangles du pont roulant « Big Willi » se rompt et le yacht de luxe chute d’une hauteur de 60 cm sur le sol. À l’aide d’une sangle neuve, il peut être à nouveau hissé une heure plus tard et amené dans le hall par un transporteur lourd. Le hall des superyachts rend l’opération possible : à côté des nombreuses personnalités de la voile, de la plongée et du surf, la boot accueille pour la première fois également le prince Souheil Bin El-Maktum et le cheik Sultan Bin Khalifa Al-Nahyan des Émirats Arabes Unis.

Faste régalien particulier à la 30e boot : en 1999, la Suède est le pays partenaire de la boot et les invités d’honneur en sont le roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia, laquelle avait passé en son temps son baccalauréat au Luisengymnasium de Düsseldorf. Hans Hass est encore là cette fois et fête son 80e anniversaire à Düsseldorf.

Le nouveau millénaire va connaître une boot très sportive : à la veille des Jeux olympiques de Sydney, la boot est entièrement placée sous ce signe. Un centre olympique est créé en coopération avec l’industrie du plastique qui livre le matériau pour la construction de bateaux à voile et à rames. Les écoliers de Rhénanie-du-Nord-Westphalie peuvent prendre part au projet « Départ en fanfare 2000 » de la WDR, des caisses d’épargne et de la boot. 3 000 rêves et fantaisies sont collectés et envoyés sous forme d’images, d’anecdotes et de poèmes. Grâce à l’engagement des enfants, les caisses d’épargne remettent un chèque généreux d’un montant de 50 000,00 D-Mark au Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) pour un projet au Kosovo. La star parmi les yachts est lei voilier à moteur de 34 mètres de longueur et de 125 tonnes de Jongert, équipé d’une quille repliable.

 

En 2001, les yachts de luxe déménagent dans le nouveau et lumineux hall 6 et les professionnels sont fascinés par cet endroit. Lors de l’ouverture, de nombreux sportifs nautiques olympiques et paralympiques se rencontrent pour ce « lancement ». Avec le voilier à moteur « Dat Helja » croate et le bateau à moteur « Mangusta » français, deux gros yachts de plus de 30 mètres (resp. 34,85 et 33,5 mètres) sont à nouveau à bord.

 

En 2002, la Messe Düsseldorf étend sa palette de prestations de services à l’usage des visiteurs de la boot. Viennent s’y ajouter le forum Canoë-Kayak et le centre des pêcheurs débutants et sportifs. Outre les célèbres et éminents sportifs nautiques, on peut y rencontrer le roi Albert et le chansonnier Udo Jürgens.

 

Les conditions météorologiques sont, en 2003, particulièrement astreignantes. Les crues du Rhin sont extrêmes et le fleuve est fermé à la navigation pendant plusieurs jours. Quelques gros yachts ne peuvent plus atteindre à temps le parc des expositions. Pour la première fois, les 17 halls d’expositions de la boot sont occupés. Comme les deux années précédentes, la boot est inaugurée par Joachim Erwin, le maire de Düsseldorf.

 

Caprices de la nature : après les crues de l’année passée, le niveau du Rhin est, en 2004, extrêmement bas, mais tous les gros yachts parviennent au parc des expositions à l’aide de pontons et de pousseurs. Le ministre fédéral de l’économie, Wolfgang Clement, inaugure le salon. L’invité royal est, cette année encore, un Belge, le prince Laurent. Birgit Fischer, médaillée d’or olympique et légende du canoë-kayak, est présente. Sur les tubes d’accès visiteurs, du grand immeuble du salon à l’entrée nord de l’association touristique du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, est accrochée une photo panoramique de 210 mètres de longueur qui lui vaut une mention au livre Guinness des records. Werner M. Dornscheidt, le président du directoire de la Messe Düsseldorf, est pour la première fois responsable de la boot.

 

Le partenaire de la boot 2005, LTU, à l’époque également sponsor de la « LTU Arena », organise des moments forts musicaux avec Heino, Guildo Horn et Peter Maffay. Autres visiteurs éminents de la boot : Heinz-Harald Frentzen, ancien pilote de Formule 1, la kayakiste Birgit Fischer, la championne de saut en hauteur Heike Henkel et le premier ministre de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Peer Steinbrück.

 

Avec le « Catwalk », le plus gros yacht jamais exposé dans un hall, arrive en 2006 à Düsseldorf. Le « joli félin » au design fin et épuré mesure 41 mètres et est une attraction majeure pour le public. Le président de la fondation Krupp, le professeur Bertold Beitz, est nommé à 93 ans président d’honneur de la boot. Il a suivi la boot depuis 1969 et y a toujours activement participé. Une nouvelle fois, de nombreuses personnalités se retrouvent à Düssledorf : le cheik Hassan Al Thnai, frère du souverain du Qatar, l’animateur de télévision Frank Elstner, le pilote automobile Ralf Schumacher, la légende de la radio Manni Breukmann ainsi que l’animateur de football Ulli Potofski.

 

Pour la première fois, des trésors classiques et antiques font leur apparition à la boot. Le Classic Forum ouvre en 2007 à Düsseldorf. Avec ses « Oldtimers », il forme un contraste attrayant avec les brillants yachts modernes. Quelque 150 congrès et manifestations au cours de la boot établissent un nouveau record. Parmi eux, « boot meets school », une nouvelle action de la boot pour les écoles de Düsseldorf. Plus de 700 écoliers viennent se faire une idée du monde des sports nautiques.

À la veille des Jeux olympiques, le Qingdao chinois se présente en 2008 à la boot. 43 yachts arrivent au salon via le Rhin sur leur propre quille ; ceci pourrait bien être un record. Fortuna, le club de football traditionnel de Düsseldorf, porte pour la première fois un maillot avec le logo de la boot à l’occasion d’un match amical contre le Bayern de Munich. Les championnes du monde de rugby subaquatique y montrent également de passionnantes compétitions. Le directeur « Mr. boot » Abdul-Rahman Adib prend sa retraite après 30 années passée comme chef de la boot.

Encore un anniversaire à fêter : la boot Düsseldorf prend quarante ans et rayonne comme au premier jour. En 2009, relève de la garde à la tête de la boot : le nouveau directeur est Goetz-Ulf Jungmichel.

La boot autorise une vue panoramique : « Embarquez pour un 360° des sports nautiques » est, en 2010, le nouveau slogan du salon. Via 14 nouveaux mondes thématiques, les visiteurs peuvent se plonger dans l’univers des sports nautiques. Le Beach World est élargi avec les nouvelles disciplines sportives : le stand up paddle et le skimboard. Au centre de sport de plongée, un deuxième bassin est ouvert aux amateurs de plongée. La salle de classe maritime pour écoliers, organisée par des collaborateurs du Düsseldorfer Aquazoo Löbbecke Museum, familiarise les enfants avec la mer « espace de vie ». Le Captains Day met principalement l’accent sur l’aide aux jeunes sportifs. Des soutiens éminents sont d’anciens et célèbres sportifs de pointe comme la championne de saut en longueur Ulrike Nasse-Meyfarth, la championne de saut en hauteur Heike Henkel et le nageur Christian Keller.

En 2011, l’ambiance est au beau fixe dans la branche : ceci se remarque dans la demande accrue en surfaces d’exposition. Le chef du salon, Dornscheidt, déclare : « La confiance revient dans la branche. La boot, salon européen central pour les sports nautiques et maritimes, en profite de notable façon ». Avec le nouveau système de billetterie en ligne, les visiteurs peuvent imprimer confortablement leurs billets à domicile et évitent ainsi l’attente aux guichets. Une première : Underwater Pixel World pour la photographie et la filmographie sous-marines.

40 gros yachts sont attendus à la boot 2012, 30 d’entre eux arrivant à nouveau sur leur propre quille via le Rhin. Le thème « Embarquez pour un 360° des sports nautiques » est agrandie avec le World of Paddling. Un cours d’eau de 90 mètres de longueur, trois mètres de largeur et 40 centimètres de profondeur sinue maintenant à travers des paysages rocheux et se jette dans deux grands lacs. Les visiteurs sont enthousiasmés par ce nouveau parcours de kayak. Le centre de sport de plongée est équipé lui aussi d’un plus grand bassin, autorisant des exercices de plongée encore plus sportifs. Depuis 2012, la palette des bateaux multicoques s’accroît constamment. Une jeune et talentueux véliplanchiste de 17 ans est nommé « Surfer of the year » et fait aussi parler de lui au plan international : Philipp Köster remporte pour la première fois le titre de champion du monde et devient une véritable star ovationnée par les médias. Et les champions du mode de canoë-kayak présentent à la boot leur flotte pour les Jeux olympiques de Londres.

« Sport aquatique mobile » est le nouveau monde thématique de la boot 2013, entièrement placé sous le signe de la nouvelle régulation 15 ch en Allemagne : à partir de la saison de sports aquatiques de cette année, il est possible de piloter sans permis des bateaux dont la motorisation n’excède pas 15 ch. Les caméras d’action et d’extérieur sont en vogue. La boot étend par conséquent sa palette d’offres au « Water Pixel World ». Une nouvelle fois, 40 gros yachts se mettent en route pour Düsseldorf, vers le hall 6 réservé aux yachts de luxe, le plus long d’entre eux, avec 30 mètres, venant du chantier naval britannique Princess de Plymouth.

Le pilotage sans permis est un atout, en 2014 également, pour le marché des petits bateaux et moteurs. Avec le « Refit Center », où les bricoleurs peuvent recevoir des conseils et des suggestions quant au maintien et à l’augmentation de la valeur de leurs bateaux, et l’« école de voile de la boot », 18 mondes thématiques sont proposés au salon. Philipp Köster, entre-temps bien établi sur la scène du surf, est pour la troisième fois le « Surfer of the Year ». Le logo de la boot rayonne pour la première fois au cœur de la grande roue « Wheel of Vision » à Düsseldorf sur le bord du Rhin.

« Bienvenue au boot.club » est le leitmotiv en 2015. La nouvelle et vaste Internet-Community captive avec des informations actuelles sur tout ce qui touche à la boot et des actions spéciales pour les membres. Outre des billets d’entrée à prix réduit, de nombreuses promotions annuelles, dont peut profiter un membre du club, sont proposées. Que ce soit des remises lors des présentations du Ocean Film Tour, pour l’affrètement de péniches ou les équipements de plongée élégants, le boot.club est un formidable atout et un enrichissement pour les amateurs de sports nautiques. Le boot.club est d’emblée un succès et compte déjà 30 000 membres après la boot 2015. La célèbre activiste maritime britannique Emily Penn et la rockeuse autrichienne Cristina Stürmer sont les visiteuses éminentes de la boot 2015.

Relève de la garde à la boot : Petros Michelidakis, le spécialiste des salons et fervent pratiquant de sports nautiques prend les commandes en main en 2016 et remplace Goetz-Ulf Jungmichel. Pour la première fois de son histoire, la boot franchit la barre des 1 800 exposants. Le nouveau « Powerboat World », dans le hall 4, montre tout ce qui touche aux bateaux de course. La blue motion night, dans le hall 6, est le point de rencontre de personnalités prestigieuses, tels l’ex-pilote de course Jochen Mass, le spécialiste de Powerboat Roger Klüh, l’animatrice TV Panagiota Petridou, l’acteur Götz Otto, le footballeur professionnel David Odonkor et le mannequin Alessandra Meyer-Wölden.

Sensation surf à la boot 2017 : pour la première fois, le surf en intérieur est proposé à un salon des sports nautiques. Ceci grâce à « THE WAVE ». La vague de neuf mètres de largeur et de 1,50 de hauteur attire les professionnels du surf et ceux qui aimeraient le devenir. En parallèle : la nouvelle campagne publicitaire de la boot. « Play Now ». Riche en actions et effective, elle propose un style de vie authentique, émotionnel et exaltant, mais aussi une ambiance de vacances décontractées. Après avoir participé activement, à l’occasion des Jeux olympiques dans les années 1990, le prince Albert II de Monaco s’engage à présent à fond dans la protection des océans. En collaboration avec la Messe Düsseldorf et la Deutsche Meeresstiftung, il décerne le prix « ocean tribute » à la blue motion night. Ce prix est remis dans les catégories Société, Science et Industrie et récompense les idées et les produits innovants en matière de protection des eaux. Avec plus de 1 800 exposants venus de 70 pays, la boot est plus internationale que jamais auparavant.

En 2018, le Beachworld déménage dans le clair et lumineux hall 8a. Dans une coulisse surf de rêve, « THE WAVE » et le bassin Flatwater, de maintenant 65 mètres, sont pour la première fois réunis dans un hall et offrent des sensations pures. Le windsurf tracté, avec ses sauts spectaculaires, est pour la première fois proposé. Le « Dive Center » a été remodelé et brille comme un sou neuf. Au cœur du hall 3, il se présente dorénavant avec des cases en bambou et des palmiers, comme une véritable base de plongée dans le Pacifique. La préservation des océans est le thème majeur du salon. Le prix « ocean tribute » est décerné à l’occasion de la blue motion night. Les gagnants : dans la catégorie Industrie, Friedrich J. Deimann pour le développement des Green Boats. Avec des matériaux modernes et durables, ils représentent une alternative aux yachts traditionnels en matériaux synthétiques, aux planches de surfs et autres produits en plastique. Au lieu de la fibre de verre, Green Boats utilise des fibres de lin durables et des résine à base d’huile de lin au lieu des résines de polyester à base de pétrole. Plutôt que les matériaux sandwich, la jeune entreprise préconise l’emploi de liège ou de papier alvéolé. Comparativement aux entreprises aux méthodes traditionnelles, Green Boats économise au moins 80 % de CO2 pour la fabrication des articles de sports nautiques. L’Ocean Foundation, lauréate dans la catégorie Science, réunit, avec son Ocean Acidification Initiative (initiative internationale relative à l’acidification des océans), un réseau de scientifiques travaillant à l’observation et à l’étude des développements en matière de chimie marine, et collecte toutes les informations en retour. La prix a été remis à Alexis Valauri-Orton, représentante de l‘Ocean Foundation. Par son initiative, elle a formé quelque 40 scientifiques et gestionnaires des ressources dans 19 pays. Fairtransport, une entreprise de transport de Den Helder, aux Pays-Bas, s’est vu décerner le prix dans la catégorie Société. Au lieu d’importer des produits équitablement négociés par les voies traditionnelles, l’entreprise embarque pour l’Europe des marchandises sélectionnées par navire commercial à voile. Son objectif vise à développer un réseau commercial avec des produits équitablement négociés. Pour le transport, deux anciens voiliers traditionnels sont actuellement utilisés. Fairtransport cherche à remplacer les deux voiliers de commerce par des bateaux à voile plus modernes. L’entreprise néerlandaise est la première au monde à effectuer des transport exempts d’émissions. De plus en plus de protecteurs des océans éminents exposent leurs projets au salon. À la boot 2018, ce sont les comédiens Sigmar Solbach et Hannes Jaenicke qui présentent leurs actions relatives à la sauvegarde des dauphins et des requins. Mais, grâce au nouveau Beach World, la boot attire également de célèbres surfeurs : les passionnés de sport Robby Naish et Björn Dunkerbeck se retrouvent à Düsseldorf. La star du film d’action Daniel Roessner (Alerte Cobra 11) parle de sa vie nouvelle et décontractée sur sa péniche, Till Demtröder, acteur bien connu de la série Großstadtrevier et qui avait joué le personnage de Old Shatterhand au festival Karl-May de Bad Segeberg en 2016, est le nouvel ambassadeur des sauveteurs en mer et distribue des autographes à la boot. La boot Düsseldorf se termine cette année avec un résultat record : 1 923 exposants de 68 pays se présentent sur une superficie d’exposition de 220 000 mètres carrés. Dans les allées des 16 halls d’exposition, 247 000 visiteurs de 102 pays ont afflué.



boot Düsseldorf
Premier salon international des sports nautiques et maritimes, le boot Düsseldorf, qui a lieu tous les ans en janvier, est le lieu de rencontre branché de l’ensemble du secteur.
Localisation: • DE - Germany Duesseldorf
Site web: boot.de
Média Sociaux:
Photos / Vidéos: boot Düsseldorf & Foto: Messe Düsseldorf, Constanze Tillmann.
Langues:
Tous les articles sur boot Düsseldorf ...
allemand
anglais
espagnol
français
italien
Chaque magazine a un contenu différent. L’édition principale est en Anglais.


/fr/bannerNWM2.png

A propos de l'auteur

norbertomoreau

Norberto Moreau est co-propriétaire du Allied Management Ltd Groupe Conseil (Hong Kong, Royaume-Uni, Espagne). Le groupe et ses associés ont des activités dans le Yachting, les Propriétés et les Services en ligne.
Activité avec des projets propres (70%) / consultation (30%). Norberto Moreau est disponible pour Consulting dans le monde entier pour les foires, les régates et les chantiers, etc.

• Web d'Entreprise: allied-management.net
• Web Privé: norbertomoreau.com
• Email Magazine: EmailFormulaire de contact.
me:23