Foires

Conférence annuelle du Nautisme et de la Plaisance, entre tradition et innovation

salonnautiqueparis-conference-02

Si cette journée de mercredi a essentiellement été marquée par la deuxième Conférence annuelle du Nautisme et de la Plaisance qui a réuni, Porte de Versailles, tous les professionnels et les experts de ces univers, elle a également été chargée par différents évènements importants, à l’image de la remise des Prix des bateaux de l’année par Voile Mag et Moteur Boat ou encore la présentation de la Lorient – Les Bermudes – Lorient, la course née en 1979 qui renaît enfin en 2019.

Voici ce qu’il ne fallait pas rater aujourd’hui.

en:es:de:fr:it:ru:cn/fr/bannerCE1_fr.png

Conférence annuelle du Nautisme et de la Plaisance

La deuxième Conférence annuelle du Nautisme et de la Plaisance s’est tenue toute la journée ce mercredi, au Nautic, en présence d’Yves Lyon-Caen, Président de la Confédération du Nautisme et de la Plaisance puis de Vincent Bouvier, Secrétaire Général de la Mer ainsi que d’une foule d’experts. Tous ont échangé et débattu sur différents thèmes forts, tels que les stratégies territoriales du nautisme, les nouvelles pratiques et les nouvelles gouvernances ou encore la compétitivité de la filière nautique. Ce qu’il faut retenir ? Deux ans et demi seulement après la création de la Confédération du Nautisme, beaucoup de progrès ont été faits et une première étape importante a été franchie en termes de collaboration entre les régions et les services de l’état. Autres constats importants : le nautisme et de la plaisance sont aujourd’hui de vrais moteurs pour les territoires et les nouvelles pratiques doivent impérativement être accompagnées.

Retour du Canot impérial de Napoléon 1er à Brest en 2018

Ce mercredi, sur le stand de la Marine Nationale, le vice-amiral d’escadre Emmanuel De Oliveira, préfet maritime de l’Atlantique et François Cuillandre, maire de Brest et président de Brest Métropole, en présence du commissaire général Vincent Campredon, directeur du musée national de la Marine, ont évoqué le retour à Brest en 2018 du Canot impérial de Napoléon 1er. Construit à Anvers en 21 jours, pour Napoléon Ier qui avait fait connaître son intention de visiter les bouches de l’Escaut et les travaux de défense d’Anvers, ce dernier ne servit qu’une fois, à cette occasion. Il fut ensuite transporté à Brest avant d’être transporté au Palais de Chaillot, à Paris, en 1943, puis entièrement restauré en 2002-2003 avec le soutien de la fondation Napoléon.

Libertykite, la première aile de kite destinée à la propulsion de bateaux de plaisance

Conçue par Beyond the Sea, Libertykite, la première aile de kite autostable destinée à la propulsion de bateaux de plaisance de 4 à 18 mètres (à partir de dix nœuds de vent) a été présentée par Yves Parlier au Nautic, ce mercredi. Issue de plusieurs années de recherche, pionnière sur le marché et s’inscrivant dans une démarche écologique et économique, cette innovation est indiscutablement un élément de sécurité à bord permettant de rentrer au port en cas de panne moteur ou de démâtage mais elle offre également aux pécheurs à la traîne la possibilité de découvrir une autre façon de naviguer, sans aucune énergie polluante.

Yvan Bourgnon raconte son défi Arctique aux visiteurs

Cet après-midi sur la Scène Nautic, Yvan Bourgnon a raconté son passage du Nord-Ouest sur un catamaran de sport en solitaire, sans habitacle ni assistance, aux visiteurs du Salon. Le navigateur est ainsi revenu sur les 70 jours qu’il lui a fallu pour parcourir les 7500 kilomètres qui séparent Nomé en Alaska, de Nukk au Groënland, à travers les glaces de l’Arctique. « Je ne pourrais jamais réaliser quelque chose de plus grand dans toute ma carrière. Je me suis retrouvé sur une eau entre 0 et 3 degrés en permanence. La moindre erreur et c’était la sanction immédiate. La mort était tout proche », a rappelé le Neuchâtelois.

Remise des prix des bateaux de l’année par Moteur Boat et Voile Mag

En fin de journée, sur la Scène Nautic toujours, ont été dévoilés les bateaux de l’année 2018 à l’issue des votes des lecteurs de Moteur Boat et de Voile Mag. Les grands gagnants sont le Quicksilver Activ 605 Open chez les bateaux à moteur et l’Ofcet 32 chez les voiliers. Le Prix de l’élégance a été remis au Parker 690BR, le Prix du Mérite a été attribué à l’Ocqueteau Ostrea 600 tandis que le Prix Spécial du Jury a été donné conjointement au Jeanneau Leader 33 et au Capelli Tempest 40.

Lorient – Les Bermudes – Lorient, le retour !

Quarante ans après la première édition, la mythique Lorient – Les Bermudes – Lorient fera son grand retour en 2019. Le départ de cette course sera, en effet, donné le 21 avril dans les Courreaux de Groix. L’épreuve, qui se courra en équipage et non plus en double comme lors des trois précédentes éditions en 1979, en 1983 et en 1989, réunira les Ultimes mais aussi les monocoques et les multicoques de plus de 50 pieds. Le parcours : 5 750 milles sous forme d’aller et retour entre la Bretagne et une marque dans l’Est de l’archipel des Bermudes.

On en apprend tous les jours au Nautic

Le Nautic est une immense vitrine de l’équipement et des technologies, du panneau solaire à l’accastillage, l’électronique en passant par les voiles. Les Nautic Innovation Awards, organisés pour la première fois en 2017, ont sélectionné des produits et des services remarquables, dont les lauréats seront dévoilés vendredi soir à 18h sur la scène Nautic lors de la remise des prix.

L’intelligence artificielle et le bateau connecté

Chez les équipementiers, une tendance incontournable cet hiver à Paris est l’intelligence artificielle et la connectivité. Le bateau devient un objet connecté à part entière, capable d’alerter, de gérer lui-même ses entretiens, sa sécurité, sa navigation et même ses manœuvres.
Le chantier Allures expose un nouveau 45.9 hyper connecté, grâce aux systèmes mis en place par Kara Technology et sa table interactive tactile. Sailsense Analytics présente une interface intelligente capable de détecter tout comportement anormal de l’équipage, de gérer l’usure du gréement et des systèmes, de stocker l’ensemble des données de navigation en se connectant au réseau NMEA du bateau. Parmi les innovations nominées pour les Nautic Innovation Awards, citons enfin le Zodiac Connected Boat, boîtier très simple permettant de localiser et surveiller son bateau certes, mais aussi d’allumer une pompe ou un équipement électrique à distance, de stocker les parcours et les performances. Egalement nominé, le système de surveillance online des amarres Largowind, qui détecte toute anomalie due au mauvais temps ou au vandalisme. A l’heure ou le partage d’usage des bateaux entre particuliers s’élargit, ces technologies deviennent indispensables !

La force tranquille

Autre équipement, remarqué par le jury des Nautic Innovation Awards, la manivelle E-Wincher permet de disposer d’une force ou d’une rapidité démultipliée sur les winches. Envoyer un homme en tête de mât, embraquer une écoute de foc à la volée deviennent de simples formalités, même sans winches électriques. Avec des bateaux de plus en plus grands, ce type d’équipement devient incontournable pour ceux qui ne souhaitent ni embarquer ni nourrir des équipages musclés !

Transfert de technologie

En matière de voiles, la compétition a toujours été un moteur d’innovations. Cet hiver, la célèbre voilerie North Sails présente à Paris un transfert de technologie direct de la course vers la croisière avec la 3DI. Destinées au grand public, ces voiles utilisent les mêmes moules en 3D que les voiles de course, mais avec des fils de polyester plutôt que des fibres exotiques. Le prix est légèrement augmenté mais la longévité et la stabilité de forme sont inégalables. La fin des machines à coudre ?

Et puis bien-sûr, ce mercredi 6 décembre, à l’heure où les français honorent l’idole des jeunes, le Nautic salue aussi un amoureux de la mer et un plaisancier passionné, qui avait importé en France l’un des premiers Bertram de 1969, un petit racer de 8,70m propulsé par deux Mercruiser rageurs et bien rock&roll…



Salon Nautique International de Paris
Salon Nautique International de Paris, est un salon propriété de la Fédération des Industries Nautiques, organisé par Nautic Festival SA, filiale de la FIN.
Localisation: • FR - France Paris
Site web: salonnautiqueparis.com/
Média Sociaux:
Photos / Vidéos: Salon Nautique International de Paris & Raoul Dobremel, AFP
Langues:
Tous les articles sur Salon Nautique International de Paris ...
français
anglais
espagnol
allemand
italien
russe
chinois
Chaque magazine a un contenu différent. L’édition principale est en Anglais.


/fr/bannerNWM2.png

A propos de l'auteur

norbertomoreau

Norberto Moreau est co-propriétaire du Allied Management Ltd Groupe Conseil (Hong Kong, Royaume-Uni, Espagne). Le groupe et ses associés ont des activités dans le Yachting, les Propriétés et les Services en ligne.
Activité avec des projets propres (70%) / consultation (30%).

Norberto Moreau est disponible pour Consulting dans le monde entier pour les foires, les régates et les chantiers, etc.

Contact: EmailFormulaire de contact.