Foires

L’économie maritime glisse sur la voie du succès

bootddf-2017-01

Croissance des bénéfices dans presque tous les segments de marché

Après le grand succès enregistré au salon boot Düsseldorf 2017 et un bon carnet de commandes consécutif, le marché allemand des sports nautiques a démarré la saison avec un grand optimisme. Les attentes élevées ont été satisfaites. L’économie des sports nautiques prévoit un chiffre d’affaires record supérieur à 2 milliards d’euros sur les biens et services maritimes en 2017.

en:es:de:fr:it:ru:cn/fr/bannerCI1_fr.png

Le secteur des sports nautiques a le vent en poupe. Ainsi pourrait-on résumer le résultat de l’enquête conjoncturelle de l’association allemande de l’économie des sports nautiques (Bundesverband Wassersportwirtschaft) à l’issue du 1er semestre 2017. 86,6% des entreprises interrogées évaluent la marche des affaires actuelle aussi bonne voire meilleure que l’année précédente. Il s’agit du résultat le plus élevé depuis la crise financière et économique de 2008-2009.

Au plan international également, une tendance haussière se dégage. La zone euro enregistre une croissance économique pour la 5e année consécutive. Cet essor s’est nettement accru. Les cinq plus grandes économies de la zone euro (Allemagne, France, Italie, Espagne et Pays-Bas) sont en progression. Seule l’Italie est encore légèrement à la traîne avec une croissance économique d’environ 1%. Pour 2017, la commission européenne prévoit une croissance économique (PIB) globale de 1,9% pour la zone euro.

L’amélioration de la situation économique profite aussi à l’économie maritime en Europe. La confiance en une évolution économique positive ne cesse de croître et donne des ailes à la consommation privée.

L’évolution de l’économie maritime en Allemagne emboîte le pas à l’évolution économique globale. Le gouvernement fédéral allemand a relevé ses prévisions de croissance pour 2017 de 1,5 à 2 % et pour 2018 de 1,6 à 1,9 % en raison des données conjoncturelles solides. La propension à l’achat des consommateurs demeure intacte. Les augmentations de revenus prévues par les consommateurs au regard de la bonne situation conjoncturelle devraient continuer de renforcer la demande du marché intérieur. Les revenus devraient être très peu affectés aux réserves privées en raison des taux bas persistants.

Tendance positive dans tous les domaines de marché

Fait particulièrement positif, presque tous les segments du secteur bénéficient de la tendance haussière ininterrompue – quoique dans des mesures variées. Le domaine du service et de la maintenance reste la figure de proue. Aucune des entreprises interrogées n’a évoqué de baisse du chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente : 100% de satisfaction, on ne peut en attendre davantage ! Depuis des années, le nombre de propriétaires de bateaux qui souhaitent confier la maintenance de leur bien précieux à une entreprise spécialisée plutôt que de le faire eux-mêmes augmente.

Le succès de ce segment révèle cependant des zones d’ombre. De nombreuses entreprises atteignent désormais les limites de leurs capacités. Cela engendre des pénuries pendant la saison et affecte la satisfaction de la clientèle. Il est cependant très difficile de trouver le personnel spécialisé supplémentaire absolument nécessaire.

Dans les autres segments du marché, on dénote principalement des visages radieux. Le segment « Equipement & accessoires » a nettement progressé par rapport à l’année précédente. En moyenne, 90 % des entreprises évaluent positivement la situation économique actuelle dans ce segment. Une raison importante à cette évolution positive réside dans l’âge moyen relativement élevé des propriétaires de bateaux, à savoir 61 ans. Les conducteurs de bateaux âgés passent plus de temps sur leurs yachts et sont plus exigeants en matière de confort et de sécurité à bord. Un équipement haut de gamme, notamment pour le chauffage, la ventilation et la cuisine, mais aussi des accessoires multimédia figurent donc tout en haut de la liste de souhaits.

A cela s’ajoute le fait que les yachts détenus sont utilisés plus longtemps, ce qui requiert des investissements réguliers pour leur entretien. Le chiffre d’affaires et le bénéfice ne progressent cependant pas de manière proportionnelle dans le domaine de l’équipement. La pression concurrentielle s’accroît considérablement. Par ailleurs, le chiffre d’affaires se déplace vers le segment en ligne. Dans ce contexte, il faut développer de nouvelles stratégies commerciales dans un secteur qui a longtemps misé sur le commerce stationnaire.

Le segment « Charter nautique / location de bateaux » progresse également. Les jeunes groupes de clients, notamment, accordent plus d’importance à l’utilisation qu’à la possession. Le plus important n’est pas de posséder un yacht, mais d’avoir du plaisir dans l’activité de loisir. Cette tendance profite considérablement au marché de la location. Dans le domaine des charters de yachts, les entreprises rapportent des augmentations du chiffre d’affaires comprises entre 5 et 8 %, aussi bien pour les destinations nationales qu’internationales.

Toutefois, certaines destinations sont en recul, comme la Turquie, qui enregistre des pertes importantes en raison de la situation politique, ou les Caraïbes, dont les marinas ont également été dévastées par l’ouragan Irma. Il n’est pas encore possible de savoir dans quelle mesure la saison des réservations sera affectée aux Caraïbes.

Mais en Allemagne également, le temps a fortement influé sur les réservations. Un été maussade se fait généralement ressentir l’année suivante dans le domaine des yachts, tandis que l’effet est immédiat dans le segment du canoë. Des inondations et de fortes pluies durant l’été qui n’était déjà pas terrible, et bien souvent pendant les week-ends, ont entraîné des pertes de chiffre d’affaires au moins au niveau régional.

La location traditionnelle de bateaux et de yachts devrait encore se diversifier dans les années à venir, étant donné qu’un nombre croissant de clients souhaitent une flexibilité temporelle et géographique accrue. Le mot-clé s’intitule « fractional ownership ». L’acheteur acquiert une (petite) part d’un yacht (droit d’utilisation temporel), mais est à la fois autorisé à utiliser des yachts comparables dans les régions les plus diverses en fonction de la part d’utilisation acquise. Ce concept existe déjà dans d’autres domaines, comme l’aviation privée. Dans le domaine nautique, différentes entreprises, y compris des chantiers, commencent à étudier cette possibilité.

Croissance du chiffre d’affaires dans la vente de bateaux neufs

Dans le segment des bateaux neufs, les fabricants tablent sur des hausses importantes du chiffre d’affaires. Cette évolution résulte de l’intérêt persistant des consommateurs pour les yachts de grande taille. A cela s’ajoute le fait que la demande de catamarans à voile continue d’augmenter.

Les deux principaux fabricants de bateaux allemands, Bavaria et HanseGroup, suivent bien entendu cette tendance. Après la reprise de Nautitech par Bavaria en 2014, l’entreprise d’investissement Aurelius, la société-mère de HanseGroup, a racheté le fabricant français de catamarans Privilège.

On peut affirmer, d’une manière générale, que les mesures de restructuration devenues nécessaires après la crise financière et économique en 2008-2009 sont à présent clôturées. Les deux principaux fabricants de yachts allemands se sont adaptés aux évolutions du marché et sont en progression. Par exemple, HanseGroup a enregistré un bénéfice pour la première fois en huit ans durant l’exercice 2016-17, son chiffre d’affaires ayant augmenté de 12 % pour s’établir à près 129 millions d’euros.

Le grand nombre de nouveautés qui ont été présentées par les chantiers navals allemands et internationaux pour la saison 2018 ou qui seront présentées à l’occasion du boot Düsseldorf en janvier sont favorables à l’environnement de marché positif.

La tendance propice aux yachts de grande taille est également visible dans le domaine des yachts à moteur. Contrairement au segment des voiliers, la demande de bateaux de petite taille transportables et équipés de moteurs hors-bord augmente également.

Les frais d’entretien moindres pour une flexibilité accrue sont des facteurs déterminants pour de nombreux clients. Cette tendance est confirmée dans les statistiques relatives aux moteurs de bateaux de l’association. Dans le segment des moteurs de plus de 60 PS, les ventes de moteurs hors-bord ont augmenté de 19,6 % au 1er semestre 2017 par rapport au 1er semestre 2016.

Les entreprises sont convaincues que cette évolution positive se poursuivra. 79,6 % des entreprises (contre 80,6 % l’année précédente) croient que la conjoncture maritime s’améliorera à moyen terme ou stagnera pour le moins.

La campagne nationale allemande pour les sports nautiques START BOATING y a également contribué. En 2017, près de 2,2 millions de personnes ont été touchées via les réseaux sociaux et ont reçu des informations sur les sports nautiques. Un nombre bien plus important encore a pris connaissance des sports nautiques via des radios régionales et des services en ligne. De cette manière, les sports nautiques multiplient leur présence dans de larges couches sociales et gagnent en importance comme sports de loisir alternatifs. Cependant, la seule information ne suffit pas. Par conséquent, la campagne offre la possibilité de tester gratuitement les sports nautiques lors d’événements nautiques régionaux. Des voiliers et des bateaux à moteur de 4 à 10 m de long sont disponibles à cet effet. En 2017, près de 3700 personnes ont profité de cette offre et acquis de l’enthousiasme pour les sports nautiques.

Les bateaux d’occasion en bon état deviennent rares

D’après les calculs de l’association, environ 18 000 bateaux d’occasion changent chaque année de propriétaire. Pour les quelques 6000 débutants annuels dans les sports nautiques, des bateaux d’occasion bien entretenus constituent le premier choix. De nombreux débutants souhaitent tout d’abord tester les sports nautiques en toute tranquillité avant d’acheter un bateau neuf coûteux.

La demande est donc élevée. Tandis que de vieux trésors âgés de plusieurs décennies restent invendus, les bateaux d’occasion en bon état trouvent rapidement un nouveau propriétaire.

Sport de plongée

Le plus grand salon des sports de plongée au monde pour les consommateurs a lieu au boot Düsseldorf et sera occupé jusqu’au dernier mètre carré, comme les années précédentes. Néanmoins, le secteur connaît des difficultés. La principale destination du sport de plongée, l’Egypte, ne se rétablit que lentement et connaît toujours une situation politique instable. La Turquie, dont les côtes conviennent tout à fait à la plongée, connaît également de fortes baisses. Aussi, des régions qui connaissaient par le passé une croissance constante du sport de plongée sont écartées pour le moins partiellement. Le chiffre d’affaires, qui stagne par rapport à l’année précédente dans le segment de l’équipement de plongée, évolue donc en conséquence. Aucune impulsion positive déterminante n’est actuellement prévue.

Perspectives positives

A l’issue d’une saison des sports nautiques couronnée de succès en 2017, le secteur attend avec optimisme la saison à venir. En effet, on ne dénote aucun signe d’une conjoncture maritime faiblissante. Les conditions économiques positives et les taux bas persistants favorisent une consommation privée solide. Au final, mieux vaut investir les moyens financiers dont on dispose dans un yacht à la valeur stable et prendre durablement plaisir à ses loisirs que de s’énerver en raison de revenus d’épargne trop faibles.

Bundesverband Wassersportwirtschaft e.V., Interlocuteur : Jürgen Tracht



Bundesverband Wassersportwirtschaft e.V.
Site web: bvww.org
Photos / Vidéos: Bundesverband Wassersportwirtschaft e.V.
Langues:
Tous les articles sur Bundesverband Wassersportwirtschaft e.V. ...
allemand
français
Chaque magazine a un contenu différent. L’édition principale est en Anglais.


en:es:de:fr:it:ru:cn/fr/bannerCE4_fr.png

A propos de l'auteur

norbertomoreau

Norberto Moreau est co-propriétaire du Allied Management Ltd Groupe Conseil (Hong Kong, Royaume-Uni, Espagne). Le groupe et ses associés ont des activités dans le Yachting, les Propriétés et les Services en ligne.
Activité avec des projets propres (70%) / consultation (30%).

Norberto Moreau est disponible pour Business Consulting dans le monde entier pour les foires, les régates et les chantiers, etc.
Plus de détails dans le CV (en)
Contact: EmailFormulaire de contact.